retour travail handicap isialys

Comment retrouver du travail ? Retourner au travail pour les personnes en fauteuil roulant

Avez-vous peur de ne plus pouvoir travailler, ou êtes anxieux à l’idée de reprendre le travail ? C’est normal et il s’agit là de préoccupations fréquentes chez les personnes en fauteuils roulants. Bien que cela soit compréhensible du fait de la perte de mobilité que vous avez subie, il est bon de garder à l’esprit qu’une majorité des utilisateurs de fauteuils roulants réintègre avec succès le monde du travail. Les utilisateurs de fauteuils roulants sont un atout précieux pour leurs employeurs et collègues comme toute autre personne. De même, votre recherche d’emploi ne sera normalement pas très différente de celle d’une personne sans fauteuil roulant. Néanmoins, il convient d’avoir en tête certaines considérations supplémentaires pour votre réinsertion sur le marché du travail.

Trouver un travail adapté à votre mode de vie et à vos circonstances uniques peut être très enrichissant, à la fois sur le plan financier qu’en termes de satisfaction globale dans la vie. Pour Kelly, une patiente de chez Bard et une enseignante à l’école primaire dévouée, retourner travailler fût une priorité et capital dans son acceptation de sa nouvelle condition et sa reconstruction. Grâce aux retours de Kelly, voici notre guide sur la manière d’aborder le retour au monde du travail en tant qu’utilisateur de fauteuil roulant.

Décider de reprendre le travail

Pour beaucoup, l’idée de revenir à des journées 9h-17h peut sembler décourageante, c’est d’ailleurs un sentiment qui a énormément résonné en Kelly, « Je ne pensais pas retourner travailler à temps plein. Je pensais que je serais trop fatiguée ou que je n’aurais pas assez de temps pour tout faire dans la journée, mais comme pour tout, plus on le fait, mieux on s’adapte ». Pour vos premiers pas, prenez le temps d’identifier vos compétences et forces uniques, vos expériences et ce que vous aimez faire. En parallèle, réfléchissez à votre mode de vie et votre situation. Pensez au type de travail qui pourrait vous convenir ainsi qu’à vos capacités physiques et mentales. Soyez réaliste en fixant vos objectifs professionnels, prenez en compte votre mobilité et vos équipements, et demandez une assistance si vous en avez besoin au travail: ces éléments peuvent souvent être des obstacles pour les personnes en fauteuil qui souhaitent réintégrer la population active. Discuter avec votre partenaire, votre famille ou vos amis peut être utile pour définir votre nouvel emploi. Une évaluation fonctionnelle officielle par un ergothérapeute peut également être un bon point de départ pour définir vos capacités et votre environnement de travail idéal. Les ergothérapeutes prendront en considération vos capacités, votre environnement et votre profession pour leur évaluation.

Trouver un travail

Comme toute autre personne à la recherche d’un emploi, commencez par construire un excellent CV et rassembler des lettres de recommandation. Ensuite, explorez le marché de l’emploi. Si vous disposez des connaissances et compétences requises, pensez à regarder si vous pouvez travailler de chez vous. Prenez contact avec un coach de l’emploi, qui pourra vous aider à trouver des emplois viables. 

Si vous n’êtes pas en mesure, ou ne souhaitez pas être un travailleur indépendant, commencez par parcourir les offres d’emploi, les sites de recherche en ligne et les agences de placement temporaires. Ne vous limitez pas à des postes pour personnes handicapées, n’oubliez pas qu’il est illégal de discriminer les travailleurs handicapés dans le monde du travail et que la plupart des entreprises disposent d’espaces de travail bien conçus et adaptés aux personnes handicapées ainsi que d’installations médicales sur leurs sites. Vous pourrez vous retrouver à candidater en même temps que d’autres personnes handicapées ou à être le seul candidat en fauteuil. Quoi qu’il en soit, les règles d’un bon entretien restent les mêmes. Amenez une copie de votre CV, habillez-vous proprement, soyez à l’heure et poli. Un entretien en bonne et due forme se centrera sur vos compétences et le fait de déterminer si vous pouvez satisfaire aux exigences fondamentales du poste et non sur les détails médicaux de votre handicap.

Cherchez le symbole « adapté aux personnes handicapées » pendant votre recherche de poste. Ce symbole possède deux graduations et doit apparaître sur les offres et formulaires des employeurs engagés à employer des travailleurs handicapés. Si vous remplissez les exigences de base du poste, vous êtes alors assuré d’avoir en entretien.

Considérations supplémentaires

Les espaces de travail conçus de manière optimale pour ceux qui les utilisent améliorent la satisfaction et les performances au travail. Il en va de même pour les personnes en fauteuil roulant. Certains ajustements ergonomiques du poste de travail sont en général nécessaires afin de permettre l’accès à tous les éléments du poste et une manipulation facilitée du fauteuil roulant.10 Vérifiez que le parking et les zones communes correspondent à vos besoins spécifiques. De plus, examinez bien les toilettes afin de vous assurer qu’ils soient accessibles en fauteuil roulant et surtout qu’ils disposent d’un endroit hygiénique ou vous puissiez cathétérisez en tout sécurité, proprement et confortablement. Vous serez peut être amené à discuter d’adaptations spécifiques ainsi que de congés maladie pour vos rendez-vous médicaux avec votre employeur.

Reprendre votre ancien travail

Il est possible que vous soyez en mesure de reprendre votre ancien poste moyennant certaines adaptations. Ayez une discussion honnête avec votre patron et vos collègues concernant les changements simples qui pourraient votre faciliter la tâche. C’est cette transparence qui a rendu la transition de Kelly plus simple : « Evidemment il y a des choses très pénibles, comme le fait de devoir monter des escaliers pour atteindre les fournitures scolaires, mais j’ai réussi à reprendre une situation similaire à celle d’avant… cela s’est mieux passé que ce que je pensais. » Dans certains cas, il sera peut-être nécessaire de revoir vos responsabilités et vos objectifs ou même de modifier vos horaires.

Les conseils d’un ergothérapeute sont très utiles si vous envisagez de retourner au travail en fauteuil roulant. Il vous aidera à élaborer un programme de réintégration et pourra recommander un certain nombre d’ajustements ergonomiques, et éventuellement certains appareils pour vous aide dans votre espace de travail selon votre degré de mobilité et vos activités quotidiennes.

En assurant la liaison entre votre employeur, votre équipe et votre ergothérapeute, vous serez assuré d’une transition simplifiée vers votre nouvelle vie professionnelle. 

Laisser un commentaire

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Isialys - société à responsabilité limitée de droit français situé à Saint Barthélémy d'Anjou (49124), 41 rue Maurice Geslin - tel 0241870312 – email : service.client.isialys@bd.com (« Isialys ») traitera vos données personnelles comme décrit dans la Politique de confidentialité figurant sur le site Internet de isialys.fr (Isialys.fr/politiquecon-fidentialité).
Pour pouvoir vous rappeler, Isialys devra traiter certaines données personnelles. La loi européenne en vigueur sur la protection des données exige que vous donniez votre consentement pour qu’Isialys puisse traiter vos données personnelles afin de pouvoir vous rappeler.
Vous donnez votre consentement figurant ci-dessous de manière entièrement volontaire. Vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment en envoyant une note à cet effet à service.client.isialys@bd.com ou par téléphone au 02.41.87.03.12. Cette révocation entrant en vigueur à réception. La révocation d’un consentement n’affecte pas la légalité du traitement des données de manière rétroactive

Je consens à ce que Isialys me contacte par téléphone et consens au traitement par Isialys de mes données personnelles afin d’effectuer cette demande de rappel.