Dépression : il est temps d’en parler

La dépression peut toucher n’importe qui à n’importe quel moment de sa vie. Les symptômes d’une dépression sont fréquents après une blessure de la moelle épinière et les causes sont multiples : perte de son indépendance, de certaines fonctions physiques, changement de son corps…  Nous voulons que les gens comprennent la relation entre la maladie et la dépression, pour qu’ils soient prêts à reconnaître et gérer les symptômes dépressifs, que ce soit pour eux-mêmes ou pour un leurs proches.

Voici une compilation de conseils pour se défaire de la dépression. Apporter ses petits changements à votre style de vie pourra alors vous aider à mieux gérer le retour au quotidien.

Pensez positif

Un sentiment d’inutilité ou de désespoir vous envahit ? Focalisez-vous sur ce que vous avez accompli, les petites joies ressenties récemment. C’est important de ne pas laisser les pensées négatives prendre le dessus. Aussi comprennez que c’est un état par lequel peut passer tous les blessés, mais que ce n’est pas une fatalité.

Reconnaître la dépression

Il est très important de savoir déceler ces symptômes pour mieux les appréhender et pouvoir les surmonter en amont. Une dépression se manifeste par au moins 5 des symptômes suivants :

  • Diminution de l’intérêt et du plaisir,
  • Troubles du sommeil,
  • Sentiment d’inutilité,
  • Sentiment d’impuissance,
  • Sentiment de dévalorisation,
  • Perte d’énergie.

Reprendre des activités 

Malheureusement les gens dépressifs n’ont plus goût à rien et ne trouvent aucun plaisir à faire des activités externes au moment où ce serait le plus bénéfique pour eux. Même si on ne se sent pas bien, participer à des activités sociales et faire des choses agréables contribue au bien-être. Essayer de raviver vos hobbys ou essayer d’en trouver de nouveaux. Allez-y étape par étape : lisez un livre, regardez un film drôle, écoutez de la musique. Prenez le soleil tous les jours. Si cela ne vous parait pas très attrayant au début, continuez tout de même.  Petit à petit vous vous rendrez compte que vous devenez plus optimiste et que vous retrouverez goût aux choses.

Pratiquer une activité physique

Il est important de pratiquer une activité physique, ça procure un bien être psychique et corporel. La façon de la pratiquer aura changé par rapport à avant mais il est possible de trouver une autre manière de faire du sport. Votre ergothérapeute pourra vous conseiller sur ce qui est possible de faire et comment le faire. Voici le témoignages de Gary, il s’est sectionné la nuque lors d’un match de rugby à 28 ans :

« Je suis paralysé à partir des épaules, mes mouvements sont donc très limités. Je peux seulement bouger légèrement mon bras droit au niveau de l’épaule et un peu le biceps, par contre aucun mouvement n’est possible avec mon bras gauche. Les exercices restent très limités, ils consistent à bouger mon bras droit et mon épaule. Je ne fais pas vraiment d’exercice mais je vais voir l’ergothérapeute qui m’aide à me lever et qui me fait faire des bains à remous. Cela m’aide vraiment. Je trouve cela relaxant »

Quelle que soit la sévérité de sa blessure, il est possible de faire des exercices, et cela peut aider à garder le moral.

Manger sainement

L’alimentation joue un rôle tout aussi important sur le moral et le bien-être général. Manger des fruits et des légumes assure les vitamines et les minéraux dont vous avez besoin pour garder un esprit en bonne santé. Les acides gras Omega que l’on trouve dans le poisson gras peuvent par exemple combattre les symptômes de la dépression. Vous devez éviter les aliments tels que le sucre, les acides gras Trans (satures en hydrogène) et les glucides raffinés. Ils peuvent perturber votre énergie et votre humeur de façon négative.

Avoir un bon sommeil

La dépression agit sur le sommeil : on dort davantage ou à l’inverse on n’arrive plus à dormir. Le manque de sommeil affecte le moral et la santé, et trop de sommeil accentue la dépression. Il faut donc prendre des bonnes habitudes et se fixer à une nuit de huit heures.

Chercher du soutien

Le soutien de ses proches est très important pour la réadaptation. C’est aussi un remède efficace contre la dépression, car personne ne devrait avoir à affronter cela seul. Essayer de tendre la main à votre partenaire, amis famille. Vous serez surpris de voir combien de personnes ont déjà vécu une dépression et ils seront en mesure de vous donner des conseils. Même le simple fait d’avoir quelqu’un à écouter et en même temps pouvoir discuter ouvertement de ses émotions est très encourageant. Gary nous raconte qu’après son accident, le soutien de ses proches a été fondamental et a eu un rôle très influent sur son moral.

« Les gens qui m’acceptent tel que je suis m’ont été d’une grande aide. J’ai une famille très proche et je leur en suis reconnaissant. Mes neveux et nièces m’acceptent tel que je suis. C’est très important pour moi »

Obtenir de l’aide auprès d’un professionnel

Il est parfois nécessaire d’avoir recours à une thérapie. La thérapie cognitive et comportementale et d’autres types de thérapies peuvent être très efficaces dans la gestion de la dépression, en particulier dans la mise en avant de pensées positives et le développement d’une attitude optimiste. En plus de ces options, certains patients peuvent avoir besoin de traitement médicamenteux contre la dépression, qui peuvent servir si votre dépression est profonde, auquel cas votre médecin vous suggèrera de considérer cette option.

La dépression est une maladie à prendre au sérieux.  Il y a plein de petits changements que l’on peut faire pour nous aider à maitriser une dépression légère et la baisse du moral. Alors arrêtons de nous compliquer encore plus la vie et pensons à notre bien-être et à celui de nos proches !

Comment avez-vous trouvé ce contenu ?

Nous sommes désolés que ce contenu ne vous ait pas plu

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cela ?

Laisser un commentaire

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *