Le Japon

Le Japon

Depuis mes 12 ans je participe à des compétitions de haut niveau à l’international, de l’athlétisme en passant par le basket et désormais de rugby. Cela m’a permis et me permet encore de voyager dans de nombreux pays. Le Japon reste aujourd’hui le plus beau souvenir qu’il m’est amené à visiter.

Le dernier Samouraï, d’autres films et vidéos m’avaient déjà permis d’avoir un aperçu de l’architecture et de la culture japonaise. Mais c’est seulement à l’annonce des prochains Jeux Olympiques à Tokyo, que m’est réellement venue l’envie de confronter ma vision du Japon à sa réalité.

Tokyo

La coupe du Monde de rugby fauteuil (qui se déroule au même moment que la coupe du Monde valide) m’a permis, en 2019, de me rendre dans ce pays. A mon arrivée, deux choses m’ont instantanément sautées aux yeux : la propreté et le respect des japonais.
Tout est propre à Tokyo, aussi bien les locaux que les rues. Aucun papier ou mégot ne traîne au sol. L’air des pièces sent bon. Tout est rangé. Il faut dire que chaque citoyen y participe.

Les japonais

Les habitants paraissent également très propres sur eux : bien habillés, parfaitement coiffés, parfumés, rien ne dépasse. Pour aller plus loin, j’ai remarqué que les japonais fument le bout de leur cigarette dans une boîte contenant un filtre afin que la fumée et l’odeur qui s’en dégage ne gêne personne aux alentours. Cette propreté m’a frappé aux yeux d’autant plus que je n’ai aperçu que très peu de poubelles publiques.

Paradoxalement en France, avec pourtant de nombreuses poubelles à chaque coin de rue, nous n’arrivons pas à un même niveau de propreté. En effet, au Japon, l’éducation ordonne de toujours garder ses déchets sur soi afin de les jeter chez soi. Cette philosophie existe même dans les « fast-food » : une fois le repas fini, nous devons ramener les déchets chez soi, tel un repas à emporter ou devrais-je dire « déchets à emporter ». Au-delà, les japonais œuvrent à laisser propre et à toujours nettoyer l’endroit qu’ils ont utilisé. C’est une éducation fondée sur le respect de l’environnement mais également de l’autre.

Ils sont toujours respectueux, l’inverse amènerait à se couvrir de honte devant sa famille mais aussi pour soi-même.
Beaucoup de choses sont codées : tendre ses deux mains (et non une seule) lorsque l’on donne un objet à quelqu’un, toujours dire « bonjour » et « merci » en inclinant la tête (plus la tête est inclinée, plus c’est une marque de respect), aider son prochain (c’était la première fois qu’autant de personnes me demandaient si j’avais besoin d’aide), ne pas doubler les files d’attente, ne pas parler trop fort, etc. J’aime et admire ce culte du respect que l’on néglige souvent dans d’autres pays.

Les paysages

Egalement très beaux et différents, entre villes développées et villages traditionnels, les paysages sont incroyables.

Les villes sont plutôt portées sur les nouvelles technologies et le multimédia. On y voit de grands gratte- ciels, de belles voitures souvent cubiques, des quartiers à thèmes tels que le quartier manga où l’on peut voir des gens pratiquer le cosplay (des personnes s’habillent comme leur héros avec des cheveux de différentes couleurs), et des restaurants loufoques où l’on peut consommer des plats vus dans des dessins animés et de couleurs originales.

A contrario, le côté rural est plus traditionnel, composé de maisons fidèles à ce que l’on peut voir dans les films : des cloisons en « papiers », de beaux toits surmontés de statues, des temps, des champs à perte de vue avec des rizières en « escaliers » et des montagnes dont le sommet est recouvert de neige éternelle.

Conseils

Si vous avez la chance d’aller visiter le Japon, privilégiez les mois de mars à mai. Ce, afin de profiter des nombreux cerisiers en fleurs colorant de rose la nature environnante.

En tant que touriste, plusieurs choses peuvent vous surprendre, le rez-de-chaussée n’existe pas ! En effet, on parle de niveau et non d’étage. Ainsi, le niveau 1 correspond en fait au rez-de-chaussée. De plus, l’accueil des hôtels est souvent situé au niveau 2. Tandis que le niveau 1 est consacré aux boutiques et aux restaurants rapides servant de vie pour le quartier. C’est ainsi qu’une fois arrivés (au niveau 1), nous avons été quelque peu désorientés.

Ce qui m’a également surpris, ce sont les WC très sophistiquées avec de nombreux boutons servant à nettoyer chaque partie des toilettes ainsi que chaque partie du corps mais également à changer l’angle, la force du jet et sa température. Il est donc fastidieux de trouver le bouton qui vous permet de tirer la chasse sans finir mouillé.

A ce propos, la musique forte et permanente dans les toilettes publiques promet une ambiance telle qu’il est impossible d’entendre les bruits des autres. Cela serait très irrespectueux sinon.

La vie en fauteuil roulant

Toutes les infrastructures de la ville sont adaptées rendant le voyage pratique et agréable.

Agréable également pour les adeptes de multimédias qui pourraient se procurer des produits moins chers car très peu voire pas du tout taxés comparé à la France (en omettant le prix du voyage France-Japon). Paradoxalement, le niveau de vie y est plus haut, les salaires plus importants. Cela est justifié car les japonais travaillent beaucoup plus longtemps. Actuellement, la durée légale de travail hebdomadaire est de 40 heures, complétée par un plafond théorique de 45 heures supplémentaires par mois qui vole en éclats quand existe un accord d’entreprise.

Les japonais vouent un réel culte du travail et de la réussite comprenant ses bons et mauvais côtés.

Pour conclure, j’ai adoré aller au Japon. Je m’y sentais très bien dans cette atmosphère de respect et de plénitude. Entouré de nombreux paysages contrastés entre histoire et modernisme, tous aussi beaux les uns que les autres. C’est un pays des plus agréables à vivre. En attendant, il me hâte de pouvoir y retourner cet été pour les jeux Paralympiques de Tokyo mais aussi en dehors de toute compétition afin de visiter plus librement le pays et jouer au « touriste », et peut-être un jour, venir m’y installer définitivement.

Verdin Sébastien

Le Japon 2

Comment avez-vous trouvé ce contenu ?

Nous sommes désolés que ce contenu ne vous ait pas plu

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cela ?

Laisser un commentaire

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *