Soyez reconnaissants !

Par : Jenny

Quand on parle de gratitude, il est facile de dire que je suis reconnaissante envers ma famille et mes amis qui me soutiennent, un appartement accessible, ma camionnette, ma bonne santé et un travail que j’aime. Mais il est parfois nécessaire de me rappeler ce pour quoi je dois être reconnaissante par rapport à ce pour quoi je suis reconnaissante. Le fait d’avoir travaillé dans des pays en développement aux côtés de personnes handicapées m’a convaincu qu’il y a plus à remercier que ce qui est visible.

 

J’ai récemment été impliqué dans un accident de voiture dont je n’étais pas responsable. Je suis incroyablement reconnaissante d’aller bien (sans sensation, c’est difficile à dire !). Le fait de ne pas avoir de camionnette m’a complètement privé d’indépendance. Dans ces moments de frustration, je dois changer d’orientation. Je suis reconnaissante que la camionnette soit remplacée à la suite des appels téléphoniques incessants de ces dernières semaines. Cela a été frustrant, mais je suis reconnaissante. Je suis reconnaissante d’avoir pu prendre un taxi accessible pour me rendre au travail et faire la connaissance de mon chauffeur de taxi que je n’aurais jamais eu l’occasion de rencontrer autrement.

Quand le moment du paiement des factures arrive, je peux devenir grincheuse à propos des co-paiements médicaux et des primes d’assurance. Même si je déteste traiter avec les compagnies d’assurance, je suis reconnaissante pour l’assurance maladie qui couvre les services et les fournitures dont j’ai besoin. J’ai un fauteuil roulant. En fait, j’ai deux fauteuils roulants (un fauteuil électrique, un fauteuil manuel et un dispositif d’assistance électrique). J’ai vu de nombreuses personnes qui ont vécu toute leur vie sur le sol de leur maison, en se déplaçant en trottinant sur leurs fesses, en étant portées par des membres de leur famille ou en étant poussées dans une brouette lorsqu’elles allaient quelque part. Oui, je suis reconnaissante d’avoir un fauteuil roulant qui me donne de la liberté et de la mobilité.

Pour moi, une infection urinaire occasionnelle est une réalité de la vie. Je dois me souvenir d’être reconnaissante qu’elles ne soient qu’occasionnelles et que je suis encore en vie grâce aux progrès de la médecine. J’ai appris et vu que dans certains pays en développement que l’espérance de vie moyenne d’une personne atteinte d’une lésion de la moelle épinière (LMC) est plus courte. Cela peut être dû principalement au manque de soins urologiques. Je suis heureuse de devoir “passer” par intermittence un cathéter et d’avoir les fournitures nécessaires.

Il y a des choses auxquelles je ne pensais jamais avant d’avoir parlé avec les réfugiés avec lesquels je fais du bénévolat ou avec des amis étrangers. Je suis reconnaissante de vivre dans un pays où, en tant que femme, j’ai eu accès à l’éducation, aux soins de santé et aux possibilités de travail. Je n’ai pas été forcée de me marier à l’âge de 12 ans. Ma ville n’est pas bombardée. Je n’ai pas fait l’expérience directe des atrocités de la guerre. Je suis libre d’adorer le Dieu que j’ai choisi sans mettre ma vie en danger. Je suis reconnaissante pour le pays dans lequel je vis, malgré ses problèmes, et pour la liberté et les opportunités que j’ai.

Oui, je suis sincèrement reconnaissante pour bien des choses. Mais parfois, j’ai besoin de regarder la situation dans son ensemble et de me rappeler que j’ai beaucoup plus de raisons d’être reconnaissante que ce que je perçois à première vue.

Comment avez-vous trouvé ce contenu ?

Nous sommes désolés que ce contenu ne vous ait pas plu

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cela ?

Laisser un commentaire

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *