pêche

Conseils de pêche pour les quads

Conseils de pêche pour les quads. Je dirige une association à but non lucratif, qui permet aux personnes handicapées de retourner en plein air pour des activités telles que la chasse, la pêche, le kayak, la natation, etc. Nous organisons également des événements sociaux tels que des jeux de balle, des quilles et des repas en plein air. Beaucoup de nos bénéficiaires (dont je fais partie) sont des tétraplégiques dont la fonction des mains est limitée.

La pêche est une activité que j’apprécie depuis ma plus tendre enfance. La tranquillité entourant l’eau, l’union avec la canne à pêche et le moulinet et l’anticipation d’attraper ce monstre qui se cache à quelques centimètres de mon appât sont autant de raisons pour lesquelles j’aime pêcher. C’est la poursuite et l’inconnu qui me rendent accro. Le fait d’être tétraplégique crée des difficultés avec ce passe-temps. Les seules combinaisons de canne à pêche et de moulinet qui fonctionnent pour moi sont les combinaisons à longue poignée ou les dispositifs qui tiennent la canne à pêche pour vous. Au fil des ans, j’ai essayé différents dispositifs, brassards et gadgets pour faire de moi un ” pêcheur indépendant ” et, à vrai dire, plus c’est simple, mieux c’est !

La canne et le matériel

J’ai trouvé quelques cannes à pêche à lancer dont les poignées plus longues se glissent sous mon aisselle. Ça me donne tout le couple et le contrôle dont j’ai besoin dans le “combat”. Les moulinets reposent directement sur l’épaisseur de ma main. (entre mon pouce et mon index).Cela me permet d’accéder facilement au moulinet et à la poignée surdimensionnée. Le lancer demande de l’entraînement sous cet angle. Cependant, le fait de ne pas être attaché à un appareil me donne la liberté de mettre la main à la pâte. Et, comme pour toutes les activités liées aux personnes souffrant de lésions de la moelle épinière : tout dépend de ce qui convient le mieux à chaque personne. Mais, pour moi, la longue canne combinée est une ” prise “.

Pour ce qui est de l’équipement et du matériel. J’ai trouvé un petit diable pliable. Il me permet de transporter mon propre matériel.

Pêcher ?

C’est une question d’indépendance et d’esprit d’aventure. Trouver de nouvelles façons de sortir et de se déplacer apporte de la paix à mon monde parfois terne. Le fait d’apprécier des activités que je croyais disparues me permet de rester centré sur la vie. Me concentrer sur l’espoir de tant de choses à venir. ROAR est en train de construire un étang de ferme accessible de deux acres qui permettra aux personnes ayant un handicap physique de reprendre la chasse et de voir ce qui est vraiment “en jeu”… Une vie pleine et abondante.

Mike

Comment avez-vous trouvé ce contenu ?

Nous sommes désolés que ce contenu ne vous ait pas plu

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cela ?

Laisser un commentaire

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *