J'ai testé le saut en parachute en tandem

J’ai testé le saut en parachute en tandem

J’ai testé le saut en parachute en tandem. J’avais promis à ma fille que pour ses 20 ans nous sauterions en parachute ensemble : en 2016 j’ai testé le saut en parachute en tandem. Arrivée à l’aérodrome de Lannion, on regarde les parachutistes atterrir et on découvre avec admiration tous les parachutes qui colorent le ciel.

L’école de parachutisme

On nous accueille dehors par un beau temps. Quelques papiers à remplir avant d’attendre le briefing, on discute avec les professionnels. Après un briefing au sol d’environ une demi-heure, et malgré l’atmosphère plutôt détendue qui règne, nous sommes très attentifs. L’instructeur nous explique le déroulement du saut et de l’atterrissage. Il nous indique également les positions à adopter pour optimiser notre saut. Mon moniteur qui dégage une force tranquille m’équipe du harnais passager handi. Tout cela se fait dans une ambiance très détendue. Ma fille et moi avons sur notre visage un énorme sourire.

Le vol en avion

Tout le groupe s’approche du petit avion. Nous sommes huit dont nos 2 tandems. Nous nous asseyons sur le sol de l’appareil les uns derrière les autres.  Le pilote accélère et nous décollons ! J’en profite pour admirer les splendides paysages du Trégor. Nous volons, je découvre une vue magnifique ! Le pilote continue de faire monter l’avion et nous dépassons les nuages. Superbe ambiance ! Nous échangeons des checks, il s’agit de se dire :

 “bon saut et on se retrouve en bas ”

Le saut  

Je ne réalise pas vraiment ce que je m’apprête à faire. Je suis le premier collé à la porte. J’avoue que les battements de mon cœur commencent à s’accélérer et c’est l’ouverture de la porte à 3500 mètres. Le vent s’engouffre, le bruit est assourdissant et on prend conscience des degrés perdus pendant la montée.  Mon moniteur nous installe j’ai les jambes dans le vide et c’est parti. Je chute à toute vitesse vers le sol pour une chute libre à 200 km/h pendant une quarantaine de secondes … ça caille. Difficile d’exprimer les sensations, il faut vraiment les vivre !  Le parachute s’ouvre à 2000 mètres je lève mes genoux comme indiqué lors du briefing pour une balade sous voile d’environ 9 minutes. Des figures aériennes plus vertigineuses les unes que les autres ! Allant un peu moins vite, j’ai le temps d’apprécier également le panorama.

L’atterrissage

La terre se rapproche de plus en plus. Atterrissage tout en douceur.  Sensations de dingue. J’ai le temps d’apercevoir ma fille atterrir et dans son regard elle n’a qu’une envie, c’est d’y retourner comme moi.

 

Je n’ai pas de mots, je suis stone à nouveau les pieds sur terre mais la tête encore là-haut. Il me faudra encore un peu de temps avant d’atterrir totalement.

Comment avez-vous trouvé ce contenu ?

Nous sommes désolés que ce contenu ne vous ait pas plu

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cela ?

Laisser un commentaire

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *